Les origines du henné

Le henné est un arbuste appelé également Lawsonia inermis, développant des feuilles vertes et des fleurs blanches très odorantes, supportant un climat subtropical.
La graine de ce dernier est noire

C’est la poudre jaune orange, obtenue après le séchage de ses feuilles qui permet d’en faire une teinture.

Les fleurs du lawsonia inermis, quant à elles, ont des vertus médicinales et peuvent être employées non seulement pour ses propriétés antiseptiques et astringentes, mais également dans bien d’autres thérapies

Le henné trouve ses origines dans les pays asiatiques tels que l’Iran, la Chine, en Perse etc.

D’autres pays africains en font aussi la culture, et parmi eux, nous citerons, le Sénégal, le Maghreb et d’autres, mais c’est le Maroc, dans sa région d’EI Jadida, qui en détient la plus importante.

Le henné a fait son apparition très tôt en Inde où les hindous et les musulmans en font toujours usage.
Le henné ne date pas d’aujourd’hui, puisque des études faites sur les cheveux de la momie du grand Ramsès II ont révélé que sa chevelure et certaines parties de son corps étaient teintes avec cette substance colorante cuivrée.

Des motifs décoratifs, représentant la sexualité féminine, la fertilité etc., datant de trois à quatre mille ans avant Jésus christ ont été découverts dans l’archipel des Cyclades.

Cette dernière n’est pas la seule à révéler l’usage du henné dans les civilisations antiques puisque d’autres lieux ont été découverts.

Certaines traditions, datant même d’il y a neuf mille ans, sont encore respectées de nos jours, et il est courant de voir les femmes se parer de magnifiques graphismes sur les mains, sur les pieds, ou se colorer les cheveux à l’aide du henné.

La minutie des dessins prouve le talent artistique que ces dames de l’époque antique possédaient.

même si les origines du henné sont lointaines, la qualité de sa poudre et les vertus de ses fleurs sont encore bien présentes à notre époque.

Cette plante est très largement distribuée dans les eaux tropicales de la planète, subtropical, et aussi, régions semi-arides que son origine n’est pas claire.

Le henné est un grand arbuste ou un petit arbre de 20 pieds de hauteur. Ses branches sont glabres colonne pointe. Les fleurs ont quatre sépales, un tube du calice de 2 mm à 3 lobes répartis mm. Les pétales sont ovate, avec des étamines blanches ou rouges insérées par paires sur le bord du tube du calice. Les fruits sont de petites capsules brunâtres, 32-49 graines par fruit, ouverture irrégulière en quatre divisions.

Le henné est utilisé dans les rituel, cérémonies et célébrations pendant pendant de nombreux siècles en Inde, au Maroc et au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Utilisé pour l’art du corps et pour la teinture de cheveux depuis l’Age du Bronze. Le nom a son origine henna dans le nom de l’arabe pour la plante.

Utilisation du henné